Développé avec Berta.me

  1. © Jérôme Raphose

    © Jérôme Raphose

  2. GROSSE NIAQUE

  3. théâtre - création 2021

  4. vidéo ---> ICI !

  5. 11 décembre 2008
    Je vous envoie mon CV car je souhaite travailler au poste de diffusion de flyers aux dates annoncées dans l’annonce. Je suis disponible pour tous les créneaux horaires sauf le lundi matin.

    23 février 2009
    L’expérience originale et enrichissante de travailler dans un parc et de tenir un manège m’intéresse vivement. De plus les diverses expériences professionnelles que j’ai eues auparavant m’ont appris à m’adapter à de nouvelles situations.

    6 juillet 2010
    Je veux entrer à l’École du Samovar afin d’explorer le geste clownesque sous ses multiples formes.
    En d’autres termes, j’ai envie d’écrire des mots dans des carrés sur des ronds photocopiés peinturlurés que je crierai en haut de la montagne où j’aurais, habillée de ma culotte tricotée, monté ma table d’idées.

  6.  

    À 20 ans, Maïa écrit une cinquantaine de lettres de motivation.
    Elle est à la recherche d’une place dans la société. Parfois acceptée à l'issue d'entretiens pour des postes, des stages, des formations, elle finit toujours par prendre la fuite.

    Grosse niaque raconte la trajectoire désespérée d'une jeune femme très motivée.

     

  7. "En partant d’un matériau autobiographique que nous avons fictionnalisé (lettres de motivation, lettre de sa grand-mère, rédaction d’école), Maïa Berling retrace ce moment de la vie, lorsque l’on a vingt ans, où le monde s’offre à nous, où nous avons envie de l’embrasser tout entier, mais où nous ne savons ni comment faire ni quoi faire. Scéniquement, Grosse niaque se présente d’abord comme une forme de lecture qui interroge la question de la motivation : par quoi suis-je motivé.e ? puis-je être motivé.e pour tout ? que faire des codes de la fameuse lettre de motivation ? Quittant peu à peu le mode de la lecture, Maïa Berling s’affranchit devant nous des contraintes imposées par le monde du travail et de la compétence. Elle prend son envol, affirme sa liberté, exprime sa folie propre, retrouve son âme d’enfant. Nous sommes touchés, nous rions et ça nous fait du bien."

    Jean-Luc Vincent, co-auteur et co-metteur en scène

  8. DURÉE 1H
    TOUT PUBLIC à partir de 12 ans
    théâtre, hors les murs, lieux atypiques

  9. conception, écriture et jeu

    MAIA BERLING 

    co-écriture et co-mise en scène

    JEAN LUC VINCENT

    collaboration artistique

    CAROLE FAGES

    création sonore

    NOÉ BERLING et VICTOR TORTORA

    création lumières

    VINCENT MILLET

    costume, scénographie et peinture

    PAULINE BARZILAÏ, CHRISTINE BROTTES et NATHALIE PRATS


    diffusion et administration
    des Organismes Vivants

  10. production

    la compagnie désordinaire

    coproduction

    les Organismes Vivants (dans le cadre de la PAC Île-de-France), Animakt (Saulx-les-Chartreux)

    partenaires et soutiens

    la Générale (Paris), le Samovar (Bagnolet), le Théâtre des Roches (Montreuil), les Abattoirs (Riom), la Lisière (Bruyères-le-Châtel), Lilas en Scène (Les Lilas), l'Entre Deux (Lésigny)

    avec le soutien

    de la Région Ile-de-France, du Conseil Départemental de l'Essonne, du Ministère de la Culture - FONPEPS et de la Spedidam

             

  11. © Jérôme Raphose

    © Jérôme Raphose