Développé avec Berta.me

  1. La compagnie désordinaire crée des spectacles simples et exubérants.

    Au présent avec vous, nous aimons vous montrer nos failles, nos accidents, notre détermination farouche à nous en sortir. Nous défendons des écritures aventureuses, au plus proche de ce qui nous touche, portés par nos folies absurdes et clownesques. Nous jouons dans des salles, dans la rue et dans des lieux insolites, cherchant toujours une relation sincère avec le public, et un rire franc, grinçant ou troublant, toujours prêt à bondir là où on ne l’attend pas.

    La compagnie est née en 2014, autour du spectacle Idiote, solo de Carole Fages (lauréat des Plateaux du Groupe Geste(s)).

    Notre deuxième spectacle est une création collective (soutenue par Arcadi, nov 2016) : Comment te dire, 5 personnes, 2 batteries. Un quintet, co-écrit et co-mis en scène avec Alexandre Pavlata (Cie N°8), qui questionne l’engagement et la parole collective sur fond de dérision burlesque.

    Les deux prochaines créations à venir sont Grosse niaque (2021) un solo de Maïa Berling (en collaboration avec Jean-Luc Vincent et Carole Fages) qui raconte la trajectoire désespérée d’une jeune femme très motivée et Parfum Subtil (2022), portée par Susan Redmond et Amandine Grousson, un duo en déambulation qui s’amuse du rapport des femmes à la rue.

    Depuis 2017, nous organisons des laboratoires désordinaires : temps de recherches et d’expérimentations collectives, où nous invitons des artistes à venir travailler avec nous, indépendamment de nos temps de création. Le but étant de se reconnecter avec des envies profondes, de prendre des risques hors temps de production classique et de se confronter à de nouvelles personnalités artistiques.

    Implantée en Île-de-France avec des partenaires fidèles (le Samovar à Bagnolet, le Silo de Méréville, L’Entre-Deux à Lésigny … ), la compagnie désordinaire crée des points d’accroche, notamment en région Rhône-Alpes, avec des lieux tournés vers de nouvelles formes d’écritures plurielles.